En passant :  La rigidité n'a de réelle justification que lorsqu'elle est cadavérique.  Soulignac
Vous êtes ici :   Accueil » Format typographique
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Librairie fermée
librairie1.gif
LIBRAIRIE EN LIGNE
DE FORNAX
Suite à un grave
dysfonctionnement dans la gestion des commandes, la librairie est fermée jusqu'à nouvel ordre.
Catalogue général
Typo et alentours
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
100 Abonnés
Calendrier
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.fornax.fr/data/fr-articles.xml

Ateliers typographiques
association Format typographique à Saran
Frédéric Tachot


L'association Format typographique est accueillie à Saran (Loiret) depuis 2006, dans deux grandes salles d'une ancienne école... Son fondateur, Frédéric Tachot, est un touche à tout de la typographie : compositeur, imprimeur, fondeur, mécanicien, il maîtrise tous les poste. Fort en gueule, haut en parole et en couleur, il n'arrête cependant pas. Oui, contrairement à beaucoup, parler ne l'empêche pas d'agir. Il vibrionne dans tous les sens, jamais de façon inutile. C'est pour cela qu'un photographe n'arrive jamais à le saisir correctement. Heureusement que le matériel de Format typographique est plus posé.

Frédéric Tachot

Frédéric Tachot tel qu'en lui-même il est (cliché flou, comme il se doit).

L'atelier de Format typographique est l'un des plus beaux et des mieux équipés qu'on puisse voir sous nos latitudes. On en conviendra aisément après avoir regardé les clichés qui suivent. Un atelier qui ressemble à un musée, mais qui n'en est pas un car le matériel est utilisé et amoureusement entretenu. Chapeau M. Tachot !

Vue générale de l'atelier

Notre homme a des choses à faire ailleurs.

Alors il s'en va après avoir autorisé votre serviteur à prendre toutes les photos qu'il veut. Puisqu'il en est ainsi, on ne va pas se gêner ! Suivez le guide.

Vue générale de l'atelier

Vue générale de l'atelier.

Frédéric Tachot s'en va

– Heu, tu déconnes pas, tu me piques rien !
– Ah, je garantis pas. La petite Stanhope à côté de toi me fait bien envie. Et j'ai justement un sac plastique vide dans ma poche révolver...

Lève-lignes, lino, chien

Sur l'étagère :
Des lève-lignes en plomb, fabrication maison, un lino, un chien (petite brosse).

Presse à bras Stanhope

Presse à bras métallique Stanhope. Derrière, des rangs de casses, au fond le lingotier, une presse à épreuves Korrex au fond à droite.

Presse à épreuves de précision Korrex

Le lingotier, la Korrex, des meubles à roulettes pour la conserve.

Petit matériel & lingotier

Au premier plan à gauche, petite presse à épreuves de relecture. Derrière sur la table un coupoir biseautier (le manche d'un coupoir simple entre les deux).

Brosse et galées

Brosse à formes, galées empilées, pots d'encre dans le fond.

Coin fonderie

Un rang à droite, le coin fonderie dans le fond.

Linotype, Elrod, Ludlow

Machines de composition chaude. Linotype (composition ligne-bloc), Elrod (filets), Ludlow (gros corps).

Pantographe

Pantographe.

Pièces détachées

Meuble à cases pour pièces détachées.

Fondeuses Monotype

Fondeuses Monotype (composition en caractères séparés).

Fondeuses Monotype

Fondeuses Monotype.

Claviers Monotype

Claviers Monotype dont un seul a ses touches.

Poinçons, matrices & moules

Fonderie manuelle.

Deux machines à fondre à manettes, un moule à arçon (boucle métallique), au premier plan à droite, boîte de poinçons et matrices.

Poinçons, matrices & moules

Idem, autre angle de vision.

Fondeuse Linotype

Fondeuse ligne-bloc Linotype de face.

Fondeuse Ludlow

Fondeuse ligne-bloc Ludlow. Elle peut fondre du corps 6 au 72 mais on ne l'utilise presque exclusivement que pour les gros corps.

Caractères en bois

Casses de caractères en bois.

Presses à platine Heidelberg

Deux presses à platine Heidelberg.

Balancier

Presse à balancier.

Fondeuse à saumons

Fondeuse de saumons et saumons au premier plan. Un saumon est un lingot d'alliage typographique d'environ 8 kg.

Pièces détachées

Petit bazar de pièces détachées.

Pédalettes

Presses à platines à pied (2 au premier plan) et à main, piqueuse à cheval (verte), massicot.

<

Pédalette

Presse à platine à pied (pédalette).

Presse de table

Presse à platine de table, à main.

Pédalette

Presse à platine (pédalette, une autre).

Pédalette

Presse à platine (pédalette, une troisième, celle du milieu).

Presse lithographique

Presse lithographique (bête à cornes), de face.

Presse lithographique

Presse lithographique (bête à cornes), de profil.

Composition à la main

Le compositeur au travail. La casse devant lui, un caractère dans la main droite, le composteur dans la gauche.

CLS
novembre 2010


Date de création : 12/11/2010 @ 20:30
Dernière modification : 13/11/2010 @ 18:23
Catégorie : - Ateliers typo
Page lue 22124 fois


Réactions à cet article

Réaction n°1 

par gilouletypo le 02/02/2011 @ 00:59

           Bonjour,

           Frémissement évidemment. Cet atelier me met en mouvement et je rêve : je prends un composteur, je me dirige vers le lingotier pour prendre un lingot sur 25 cicéros, ou plusieurs filets cuivre, je justifie le composteur (à frottement doux bien sûr). Ensuite avec ma maquette et ma copie, je me dirige vers la première casse que je vais tirer pour la mettre sur un rang. Là, je commence à composer et petit à petit, je place les lignes composées (en ayant mis un interligne pour les retirer du composteur) dans la galée. Une fois ma "compo" terminée, j'entoure la compo d'une ficelle sans faire de noeud mais en glissant le dernier bout dans les ronds de ficelle qui entoure la compo et hop entre quatre doigts, je me dirige vers la presse à épreuve (Une Deberny et Peignot N° 1 bien classique et fidèle). Rouleau, encrage, feuille, épreuve, ah pas mal ! Relecture, bon à tirer éventuellement. Ah j'attrape un châssis d'ofmi, lingot, serrage et en machine...

            J'ai du matériel typo à la maison et je bricole naturellement, mais un atelier comme celui de M. TACHOT, me fait rêver, il y a tout le matériel que j'aime, et je sens l'odeur suave qui se dégage de ces clichés, mélange d'odeurs d'encre, de papier, de plomb, d'huile, qui mêlées, vous place dans un univers à part, un monde où vous êtes chez vous... 

            J'ai même repéré une presse à bras, comme celle de mon apprentissage, elle datait de 1856 et lorsque nous faisions des affiches en 2 coul. pour le 14 juillet, on faisait sécher les affiches sur des cordes. Mon maître d'apprentissage, me disait : "Appuyez donc moins fort le rouleau, ça bouche dans le 14".

          Vous l'aviez compris, l'encre bouchait le creux des caractères. Je tenais le rouleau correctement, je le dis 35 ans après, l'encre était trop fluide, mais à cette époque-là, même quand on avait raison, on fermait sa gueule. Trouver une autre place était aisé à ce moment-là, et j'ai continué à balader mon Saint-Jean... J'avais les mains pleines d'ampoules, ma veste de travail était pleine d'encre, et j'avais facile 35 ans de moins... et l'amour de la typographie, lui est intemporel... avoir un composteur à la main c'est toucher un peu à l'éternité, une sensation que nul "typographe de clavier informatique ne connaîtra jamais".

           Ce lieu mérite de durer longtemps, et la magie que j'en perçois, c'est qu'il fonctionne, qu'il n'est pas figé, c'est ça qui en fait tout l'intérêt... mais j'ai confiance, la typographie au plomb est loin d'être morte, elle sommeille un peu seulement, elle reviendra, pourquoi ? Parce qu'elle maîtrise le temps, elle permet un rapport simple aux choses, dans le respect de règles incontournables, et est un enseignement à elle seule : il n'y a pas de liberté sans cadre ! et un jeune sans le savoir, c'est ça qu'il recherche, la liberté dans le choix de contraintes admises et acceptées. Alors flotte le plaisir de se sentir à sa place. Merci Monsieur TACHOT. Gilles, dit "Gilouletypo".



Le livre de la semaine

Maurice Fourré
Une Conquête

Article sur l'ouvrage.

28 pages, format 16 x 25 cm.
composé et imprimé en
typographie au plomb
Tirage à 450 exemplaires.
16 €

(cliquer sur l'image
pour en savoir plus)

Les livres de la semaine
Les petits derniers...

Raymond Callemin
Lettre
à Arthur Mallet

frnx-259.jpg

8 pages, format 9,7 x 20 cm.
50 exemplaires.
45 €

 __________

CLS
Quasimodo
le simplet

Quasimodo

36 pages, format 14 x 14 cm.
100 exemplaires.
10 €

 __________

CLS
Un point
c'est tout

Un point c'est tout

36 pages, format 14,8 x 7 cm.
100 exemplaires.
5 €

(cliquer sur les images
pour en savoir plus)

Gratuit


Quelques pages de ce site à visiter pour se divertir ou se « cultiver » :

Cartes de vœux

Poésie alimentaire

Couples singuliers

Les Hirondelles
de Bannes

Laucou à la radio


... pour ceux qui auraient la flemme de chercher.

Visites

 1774842 visiteurs

 8 visiteurs en ligne

Fornax éditeur – 18, route de Coizard, 51230 Bannes ––  37 bis, rue de Montreuil 75011 Paris – France