En passant :   Commencer : dé-finir.   Soulignac
Vous êtes ici :   Accueil » Casses françaises 4
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Derniers billets

Casses

Interlude :
la casse à bateau

—♦—

L’atelier de CLS
(vidéos)

CLS-bois

Catalogue général
Typo et alentours
Calendrier
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://fornax.fr/data/fr-articles.xml

La Rentrée des casses
feuilleton à durée indéterminée...

RentreeDesCasses.jpg

Chapitre 4
La casse de la Commission
fr.png

À la fin des années 1850, la Chambre des Imprimeurs de Paris réunit une commission de trois membres, les imprimeurs Bonaventure, Claye et Serrière pour imaginer une nouvelle casse plus simple à utiliser que la grande casse en deux casseaux (voir chapitre 2). Elle devait être en une seule partie, plus compacte, plus facile à manier, et procurer une plus grande rapidité de composition. Le résultat obtenu fut baptisé : casse de la Commission. Certains fabricants la produisirent... mais comme pour toute nouveauté, le succès d'utilisation n'arrive que si un consensus se fait chez les utilisateurs. Or il n'arriva pas. Sans être réellement conservateurs, les typographes préférèrent s'en tenir à leurs casses traditionnelles. On trouvera, tirés de manuels de composition ou de catalogues de matériel typographiques, quelques plans de cette casse de la Commission.

Le premier manuel de typographie à annoncer l'existence de la casse de la Commission fut, en 1857, le Nouveau Manuel complet de typographie, de Frey qui en offre le plan. La plus ancienne apparition physique de cette casse proposée à la vente est datée de janvier 1864, dans le catalogue de matériel d’imprimerie de Boildieu, qui inaugure par le texte suivant sa partie consacrée à la composition :

« Depuis quelques années la casse française a subi, à  Paris surtout, une transformation importante. Dans la plupart des ateliers, où l’ancienne casse, avec ses deux compartiments, occupait un emplacement précieux, on a été obligé de chercher de nouveaux modèles qui, aux avantages de la casse primitive, joignissent un maniement plus commode, un volume moins considérable et une classification plus rationnelle. C’est ce qui a été obtenu d'une manière remarquable par la casse de la Commission, par la casse Simon Raçon et par la casse ancien modèle à un seul compartiment, ne contenant plus les petites capitales.
Ces trois casses, dont je donne ici un modèle, n’ont qu'un seul compartiment, renfermant à la fois les lettres bas de casse, les grandes capitales,les lettres accentuées, les chiffres, les signes de ponctuation, les cadratins, demi-cadratins et cadrats. »

On ne propose pas plus bas le plan reproduit dans la copie du catalogue 1864 de Boildieu en notre possession – de trop mauvaise qualité, proche de l'illisibilité – mais celui du catalogue de 1878, identique et lisible.

  [04]-1857-frey-manuel-typographie-commission.jpg

Casse de la Commission dans le manuel de Frey, 1857.

  

[04]-1886-foucher-commission.jpg

Casse de la Commission du Catalogue Foucher, 1886.

  

[04]-1871-claye-commission.jpg

Casse de la Commission de Claye, 1871.

  

[04]-1878-boildieu-commission.jpg

Casse de la Commission du catalogue Boildieu, 1878.

  

[04]-1880-daupeley-gouverneur-commission.jpg

Casse de la Commission de Daupeley-Gouverneur, 1880.

  

[04]-1900-marcassin-commission-s.jpg

Casse de la Commission de Marcassin, 1900.

  

[04]-1903-morin-commission.jpg

Casse de la Commission d'Edmond Morin, 1904, dans un modèle de Foucher.

  

[04]-1904-deberny-commission.jpg

Casse de la Commission du catalogue Deberny, 1904.

  

On constate que Marcassin et Deberny ne respectent pas totalement l'agencement prévu par la Commission de la Chambre des Imprimeurs de Paris. le Æ et le Œ ont été descendus au milieu des minuscules accentuées et leurs deux emplacements ont été occupés par le pied-de-mouche et l'obèle.

[chapitre revu & corrigé le 28 novembre 2022]
{à suivre}


Date de création : 20/01/2021 @ 16:49
Catégorie : Typo et alentours - Casses
Page lue 198 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Les petits derniers...

Pierre Pinelli
Molitor

frnx-280-mini.jpg

24 pages,
format 15 x 20 cm.
tirage à 100 exemplaires en typographie au plomb.
60 €

 __________

Fornax
12 cartes postales K

frnx-279-mini.jpg

12 cartes postales au format 10,5 x 15,5 cm, sous couverture-boîte.
tirage à 50 exemplaires en typographie.
30 €

 __________

Alexandre de Tours
& Charles d'Écoman
Typotes XIXe siècle

frnx-275-mini.gif

156 pages,
format 15,2 x 22,8 cm.
Impression numérique.
15 €

 __________

Collectif
Typos XIXe siècle

frnx-276-mini.gif

352 pages,
format 15,2 x 22,8 cm.
Impression numérique.
24 €

(cliquer sur les images
pour en savoir plus)

Le livre commenté

Baron Bulto
Carnet de Stresa

four-117.jpg

44 p., format 11 x 16 cm.
composé et imprimé en
typographie au plomb
Tirage à 250 exemplaires.
15 €
en voie d'épuisement

(cliquer sur l'image
pour en savoir plus)

Les livres commentés
Gratuit


Quelques pages de ce site à visiter pour se divertir ou se « cultiver » :

Cartes de vœux

Poésie alimentaire

Couples singuliers

Les Hirondelles
de Bannes

Laucou à la radio


... pour ceux qui auraient la flemme de chercher.

Visites

 7246063 visiteurs

 35 visiteurs en ligne

Fornax éditeur – 18, route de Coizard, 51230 Bannes ––  37 bis, rue de Montreuil 75011 Paris – France