Fornax - Blog Fornax (& archives)
 
 
En passant :   Richard III au bordel : « My horse for a condom ! »   Soulignac
Vous êtes ici :   Accueil » Blog Fornax (& archives)
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Librairie fermée
librairie1.gif
LIBRAIRIE EN LIGNE
DE FORNAX
Suite à un grave
dysfonctionnement dans la gestion des commandes, la librairie est fermée jusqu'à nouvel ordre.
Le livre de la semaine

Maurice Fourré
Une Conquête

Article sur l'ouvrage.

28 pages, format 16 x 25 cm.
composé et imprimé en
typographie au plomb
Tirage à 450 exemplaires.
16 €

(cliquer sur l'image
pour en savoir plus)

Catalogue général
Les livres de la semaine
Typo et alentours
Les petits derniers...

Raymond Callemin
Lettre
à Arthur Mallet

frnx-259.jpg

8 pages, format 9,7 x 20 cm.
50 exemplaires.
45 €

 __________

CLS
Quasimodo
le simplet

Quasimodo

36 pages, format 14 x 14 cm.
100 exemplaires.
10 €

 __________

CLS
Un point
c'est tout

Un point c'est tout

36 pages, format 14,8 x 7 cm.
100 exemplaires.
5 €

(cliquer sur les images
pour en savoir plus)

Gratuit


Quelques pages de ce site à visiter pour se divertir ou se « cultiver » :

Cartes de vœux

Poésie alimentaire

Couples singuliers

Les Hirondelles
de Bannes

Laucou à la radio


... pour ceux qui auraient la flemme de chercher.

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
100 Abonnés
Visites

 1932995 visiteurs

 13 visiteurs en ligne

Calendrier
Blog Fornax (& archives)
Tous les billets
Soirée  -  par cls
Une journée.
 
— Dis-donc, Christian, ça fait des millénaires que tu n'as pas écrit de nouveau billet sur ton blog. T'es malade ? Tu dors ? Tu te désintéresses de la chose ?
— Non... je fais autre chose...
— Ah ?
— Par exemple, vendredi dernier, j'ai passé la plus grande partie de ma matinée à enfiler des perles de rosée sur des fils de la Vierge...
 
Perles.


— ... et le soir, j'ai enfilé mon costume de voyageur occasionnel pour me rendre à la cérémonie officielle et festive de sortie du numéro 4 de la revue Aubuscule.
— Aubuscule ?

— Une revue un peu particulière, lien entre l'aube et le crépuscule, qui ne sort qu'un numéro par an et qui change totalement de direction et de rédaction à chaque numéro. On m'avait fait l'insigne honneur de demander ma collaboration.

 

Affiche de la soirée.


— ... Pourtant, depuis la dernière guerre mondiale, je me méfie un peu de la collaboration en France. Mais là, j'ai accepté d'enthousiasme, sans presque y réfléchir. Il faut dire aussi que le thème du numéro était le multilinguisme...
— Je vois.
— Et pour une fois que ce n'était pas à moi de m'embêter pour concevoir et réaliser une chose, j'ai apprécié. Belle, la revue. Et accompagnée d'un DVD !

 

La revue.
 
Le DVD.


— Et la soirée ?
— Étonnante également. J'y ai vu des bagarreurs pacifiques, des vidéastes au masculin et au féminin, un slameur clamant en compagnie d'un bidouilleur de sons bidouillant, un peintre créateur d'objets détournés, des poétesses par lot de quatre, un diseur de correspondance, du public attentif, pas de raton laveur mais un guitariste nocturne...
— Tout ça ?
— Oui, j'ai vraiment passé une bonne soirée.

 

La soirée.
 
La soirée.
 
La soirée.
 
La soirée.


— Et j'ai même mangé !
— Mais que n'as-tu donc pas fait dans cette soirée, alors ?

 

La revue.


— De la typo de nuit, c'est en sortant que j'en ai fait !

 

Publié le 18/12/2012 @ 11:27  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Brume  -  par cls
Plus tard.
 
Brume.


L'atelier est un iceberg dans un océan de brume. Le reste du monde n'existe plus. Pourtant, il n'y a pas si longtemps que cela, il me semble bien me souvenir... qu'il y eut un stage avec Serge... et aussi, un peu avant, une translation provençale.
La brume embrouille tout, se lèvera-t-elle pour clarifier mon esprit ?

 

Publié le 20/11/2012 @ 19:05  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Belles phrases [18]  -  par cls
Souhait.
 
Chuchoter...


[silence]

 

Publié le 11/10/2012 @ 20:49  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Cloche  -  par cls
Caractères de fonte.

 
— Ah la la, elle est partout...
— Quoi ? la police ?
— Non. La typographie !
— C'est bien ce que je disais. La police !
— Glissons sur ce calembour facile et éculé. Quand on s'intéresse comme moi à la typo des rues, on se promène assez souvent...
— ... ce qui paraît logique !
— Ne m'interrompez pas tout le temps, c'est agaçant à la fin... assez souvent donc, et, pour se reposer, on entre parfois dans un lieu public, un square...
— une imprimerie...
— Vous êtes vraiment idiot, mon bon ami... ou une église.
— Une église ?
— Oui. Et là, qu'y trouve-t-on ?...
— Des prie-Dieu typographiques, des statues de plâtre typographique, un harmonium typographique, des cierges typographiques, des vitraux typographiques...
— Non. Une cloche.
— Une cloche typographique ?
— Une cloche.
— Dans les clochers des églises, ce n'est pas rare... pas de quoi générer un tel esbaudissement. — Une cloche au sol.
— Ah ?
— Vous voilà devenu court dans votre discours...
— Ne comptez pas sur moi pour faire une mauvaise plaisanterie au sujet d'un accident lors d'un voyage pascal...
— Je n'en attendais pas moins de vous.

 

La cloche au sol.

 

— Bon. Mais qu'a-t-elle de si particulier, cette cloche, à l'exception de sa basse position géographique ?
— Elle date du XVIIIe siècle. De 1786 exactement. Voyez-donc les inscription qui courent à sa surface. Elles ont été réalisées, devinons-le au passage, par des sortes de poinçons gravés en relief et à l'endroit qui ont été enfoncés caractère après caractère dans le moule encore frais de la cloche à venir.

 

La date de fonte de la cloche.

 

— Donc, il existe des typographes cloches... ou clochistes...
— Pas exactement. Je puis même affirmer que celui qui a réalisé les inscriptions sur cette cloche n'était pas typographe et qu'il était distrait.
— Ah bon ? Et qu'est-ce qui vous permet d'affirmer cela de façon aussi péremptoire ?
— Il a fait une coquille dans son nom, voyez plutôt...

 

Nom du facteur, début.
Nom du facteur, milieu.
Nom du facteur, fin.

 

— « Jena-François Despois de Nancy m'a fondue », effectivement JENA est mis pour JEAN. Et il manque apostrophe et cédille. Vous avez l'œil, monsieur...
— C'est un métier, monsieur. Notez au passage que le caractère me semble être une garalde. Mais rassurez-vous, je fais des fautes aussi. C'est mon côté humain...

 

Publié le 14/09/2012 @ 23:52  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Avaricum typographique  -  par cls
Balade typographique.

 
Ce n'est pas pas parce qu'on n'aime pas l'état vacant qu'il ne faut pas prendre de vacances. Ainsi fut organisée une absence d'une journée entière (mazette !) occasion d'un voyage éclair au cœur du Berry profond. Un dépaysement sans nom pour un parisiano-champenois d'origine gasconne. Destination Avaricum, ou plutôt sa version moderne, Bourges.
Peu familier des lieux, on demanda un guide. Mais pas n'importe lequel...
 
— Jacques... Jacques !... — Oui mon cœur ?...

— C'est le seigneur du Fourneau... il se dit grand connaisseur de coquilles et d'écriture avec le plomb. Il voudrait une escorte pour parcourir la ville !... — Pour ce qui est de la coquille, je vois bien mais je ne connais point l'écriture avec le plomb. C'est sûrement là œuvre d'alchimiste à moins que ce ne soit une nouvelle diablerie ourdie par le Saint Empire...
— N'oubliez point, mon ami, la devise que vous vous êtes donné...
— « A vaillans cœurs riens impossible »... et accédez à la requête de notre visiteur.
— Oui, Madame, ce n'est que justice, je leur accorde bien volontiers l'escorte d'un couple de nos amis.

— Et puisque cette venue est une fête, allez, musique !...
Battement de tambour, triolets à la flûte... Commençons, pour honorer Monsieur du Fourneau par la rue anciennement nommée...
... poursuivons gaiement, par la rue nouvellement nommée...
... avec ses deux fois dix qui nous rappellent la présence romaine...
... tout comme le relief de ces lettres en terre nous rappelle celui d'autres en plomb... Il aurait été utile, toutefois, de commencer par le commencement. Pour bien faire, plaçons-nous donc au pied de la lettre.
Avant de passer au texte, et peut-être à la littérature.
Ouais, d'accord... un début bien pauvre pour la littérature... mais la lettre est présente (c'est déjà ça) qui commence à se tailler une belle réputation.
Quand, trop vieille ou trop timide, elle ne décide pas de s'effacer...
... du plâtre sur laquelle elle avait élu domicile,
elle resplendit dans sa jeunesse dorée.
Toutes les formes lui vont, tous les états aussi, et toutes les natures. Comme elle s'est déjà affirmée en relief et à plat, elle s'affirme encore en creux...
Mais la littérature me direz-vous ? Où est-elle dans tout ça ? Jetée dans la poubelle de tout à l'heure ?... Non. Elle est tout bonnement dans l'escalier, comme la concierge d'autrefois.
[Intermède avec deux chandelles foulées en creux comme deux i au point vacillant.]
Lettres et littérature ? En voici, en voilà. Il convient simplement de s'approcher...
... pour voir l'esprit de Pérec flotter derrière les croisillons.

 

 

(Une pause... un recul, une vue d'ensemble... tiens, une librairie...)

 

 

Quelques maîtres mots...
pour feindre d'oublier qu'aujourd'hui comme d'antan, les typographes ne sont bons qu'à être jetés au feu.
[fin de la visite]

 

Publié le 25/08/2012 @ 18:16  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Rubriques

Déplier Fermer Tératologie livresque

Déplier Fermer Typo rurale

Déplier Fermer Typo des rues

Déplier Fermer Typo des bois

Déplier Fermer Proverbes

Déplier Fermer Pratique éditoriale

Déplier Fermer Pratique typographique

Déplier Fermer Post-concours

Déplier Fermer Nouvelles internes

Déplier Fermer Nouvelles externes

Déplier Fermer Mes maîtres

Déplier Fermer Lieux de convivialité

Déplier Fermer La photo du jour...

Déplier Fermer Contes et nouvelles

Déplier Fermer Concours

Déplier Fermer Bibliophilie

Déplier Fermer Art

Déplier Fermer Amis

Déplier Fermer Alphabet

Derniers billets
11/06/2018 @ 14:34
Nouveautés printemps 2018 ...
23/03/2018 @ 18:24
Voltaire ...
23/02/2018 @ 12:31
Casses [2] ...
22/12/2017 @ 14:45
Casses [1] ...
Derniers commentaires
Archives
07-2018 Août 2018 09-2018
L M M J V S D
    01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
Billets des amis


Fornax éditeur – 18, route de Coizard, 51230 Bannes ––  37 bis, rue de Montreuil 75011 Paris – France