Page en cours de chargement


En passant :   Que font les mots entre eux quand il n'y a pas d'humains pour les embêter ?   Soulignac
Librairie en ligne
Catalogue général

Fermer Auteurs

Fermer Chronologique

Fermer Collections

Typo & alentours

Fermer Ateliers typo

Fermer Bibliotératologie

Fermer Divertissements

Fermer Fin-de-Siècle

Fermer Fourneau et Fornax

Fermer Impressions

Fermer Rencontres

Fermer Typographie

Diaporamas

Fermer  Art

Fermer  Fornax

Lettre d'information
S'abonner
Se désabonner
Captcha
Recopier le code :
100 Abonnés
Membres

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 27 membres


Connectés :

( personne )
Bienvenue sur Fornax

Fornax éditeur
est un éditeur artisan établi en Champagne (dans le petit village de Bannes)
et en Île de France (dans le petit village de Paris).


L'atelier de Bannes  L'atelier de Bannes
L'atelier de Bannes.

 Fornax n'édite que de la littérature — illustrée ou non d'estampes — suivant les goûts et humeurs de Christian Laucou qui préside à ses destinées. Ceux-ci le portent (sans exclusive) vers la littérature contemporaine et celle qu'il appelle « de l'entre deux guerres » (comprendre entre 1870 et 1914).
 Christian Laucou, typographe traditionnel au plomb et imprimeur, conçoit tous les livres de Fornax et en imprime la quasi totalité. Il est aussi imprimeur à façon en typographie et pédagogue. On trouvera toutes les informations au sujet de ces deux activités sur son site professionnel : cls-typo.
 Plumitif discret, il lui arrive aussi de commettre de la littérature ; il prend alors le nom de Christian Soulignac afin de séparer l'activité littéraire de l'activité éditoriale. Il tient plus ou moins régulièrement un blog orienté typographie, principalement la « typo des rues ». On en trouve les derniers billets ci-dessous.

 

Les 3 derniers billets

Assassiner la typo ? - par cls

Théotiste Lefèvre...
enfin reconstitué.

 
Manuel du compositeur
 

Voici quelques temps déjà, alors que je travaillais à la « pause : les manuels typographiques » de ce merveilleux ouvrage qu'est l'Histoire de l'écriture typographique, le 19e siècle français, je n'avais pu que constater avec tristesse un grand manque dans ma bibliothèque technique : je n'avais pas le second volume de ce chef d'œuvre indépassable qu'est le Guide du compositeur de Théotiste Lefèvre. J'avais pu le consulter dans la très accueillante bibliothèque de l’Esaig, mais bon, je ne l'avais pas sous la main quand j'en avais besoin... et cela me frustrait quelque part au niveau de la connaissance (comme on dit dans les milieux bien informés).

 

Histoire de l'écriture typographique, le 19e siècle français.
 

J'ai enfin trouvé une bonne occasion de parler de cet ouvrage (et dans la présente parenthèse, du plaisir que j'ai eu à travailler avec Jacques André). Passons, glissons, avançons...

Le manque ressenti à chaque fois que je me rendais à l'étagère « manuels typo » de ma bibliothèque a enfin disparu. Oh, bien sûr, ne s’y trouvent pas encore quelques perles rares dans ce domaine (je n'ai pas l'Audouin de Géronval, ni le Claye, par exemple), l'inflation des prix de ces ouvrages en est essentiellement la cause. Mais j'ai enfin mon tome II du Lefèvre ! Le facteur me l'a remis en main propre ce matin. Certes, le duo qu'il forme avec mon tome I n'est pas entièrement assorti mais tant pis. Rien, aujourd'hui, ne saura écorner mon bonheur (si tant est qu'un bonheur puisse s'écorner). Et surtout, c'est un exemplaire d'exception que ce tome II. Qu'on en juge...

 

Pièce de titre.
 

La dorure du titre me ravit. Le mot-valise composé involontairement (on peut le supposer mais pas le regretter) par le doreur de cette bien piètre mais solide reliure, laisse l'imagination enfourcher sa fougueuse cavale pour partir au grand galop dans des directions inexplorées... Composer un texte, est-ce le tuer ? C'est, à tout le moins, fixer définitivement une pensée qui continue à se développer dans l'esprit de son auteur. C'est donc une manière de pierre tombale. Le compositeur, qui non seulement compose mais corrige (qui rend correct), n'est-il pas là pour tuer dans l'œuf toute velléité de dissidence, de nouveauté, d'invention contre nature dans la langue en tant que garant de la pureté de celle-ci ? Je vous offre ces deux premières questions auxquelles je me garderais bien de donner des réponses (définitives ou non). À vous, lecteur potentiel, de vous en donner, et de vous poser toutes les autres questions.

 

Publié le 16/10/2015 @ 11:06  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article

Vœux - par cls

À la carte...

 
voeux.jpg

Les curieux et les nouveaux venus le savent peut-être déjà : la numérisation des cartes de vœux est terminée. Elles ont toutes été pédéeffizées (plus ou mois bien) et accueillies sur un site extérieur permettant le feuilletage... mais on y accède à partir de la boîte « Gratuit » (à droite) ou du menu Divertissements de la boîte « Typo et alentours » (à gauche). On peut donc choisir son orientation.

 

Publié le 03/08/2015 @ 23:08  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article

Céramique émaillée - par cls

Typographie fin-de-siècle.

 
gallia-lutetia.jpg

Le nom d’une villa de bord de mer à Quiberon, un magnifique exemple de typographie fin de siècle en céramique émaillée...

 

 

Publié le 17/07/2015 @ 18:20  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article
Les 2 dernières nouvelles


Le Sommeil
par Louis-Antoine de Caraccioli.


Le Sommeil.

« Le dernier ouvrage publié par Fornax... Pour une fois ce n'est ni un auteur contemporain ni un auteur du XIXe siècle. » disait-on dans cette même rubrique, voici peu de temps, lors de la sortie du précédent ouvrage. Eh bien, on peut dire exactement la même chose de l'ouvrage présenté ici. Le marquis Louis-Antoine (de) Caraccioli (1719-1803), un peu philosophe, un peu précepteur, un peu colonel au service du roi de Pologne, un peu ami de Ganganelli connu comme pape sous le nom de Clément XIV, et beaucoup polygraphe était un homme haut en couleur. Si tant haut en couleur qu'il n'hésita pas, par trois fois (peut-être quatre), à publier des livres imprimés en couleur. Avec Le Livre à la mode, première édition imprimée en vert, deuxième édition imprimée en rouge, et avec Le Livre de quatre couleurs, imprimé comme son titre l'indique, il fut le premier à notre connaissance à faire imprimer des textes entiers — et non pas des lettrines ou des phrases isolées (généralement en rouge) — dans une autre couleur que le noir.
Cela dit, si son œuvre s'arrêtait ici, elle n'aurait d'autre portée que celle de la curiosité et de la fantaisie. Il écrivit, et fit imprimer en noir, une foule d'autres livres sur les sujets les plus divers quoique très conformes aux préceptes de la religion catholique. Parmi ceux-ci, un Tableau de la Mort dont le Sommeil ci-dessus est le chapitre 11.
Là, bien sûr, on voit venir le lecteur facécieux: « L'éditeur balance, dans son XVIIIe siècle et dans sa philosophie, entre le Thanatos caracciolien et l'Eros henrionesque». Ce n'est pas faux ; d'ailleurs la vie est ainsi faite qui balance sans cesse de l'un à l'autre (constatation facile et philosophie de pacotille).
Quelques points d'intérêt autour de cette publication pour terminer :
• En cherchant un peu, on pourrait trouver des prémices à la pensée freudienne dans certains passages de ce Sommeil.
• On assiste, avec cette petite publication, à la réapparition des Éditions du Fourneau ensommeillées depuis 1998. Mais que veut dire ce réveil avec un Sommeil, qu'elles vont se réendormir ? Pas sûr !
• L'OuTypoPo nous montre aussi le bout de son nez puisqu'on s'est ingénié à mettre en couleur (toujours elle, elle revient) un mot par page afin de constituer, de mot en mot coloré, une manière d'infratexte de celui du marquis.

Louis-Antoine de Caraccioli, Le Sommeil. 32 pages format 6,5 x 14,8 cm, imprimé en couleur. 8 €.

Catherine Chauvel, auteur

La Stratégie du chocolat.

Bien différent du précédent est l'ouvrage de Catherine Chauvel publié aux éditions Anisther. Il s'agit d'un conte pour enfants que les grands auront aussi plaisir à découvrir s'ils ont gardé en eux une part de leurs jeunes années. Un conte de circonstance à l'époque des réjouissances chocolatières de Pâques.
Et si, un beau jour (un jour du genre : il était une fois), les poules, les œufs et les lapins en chocolat de Pâques décidaient de ne plus se laisser manger par personne ?
C’est ce que nous raconte cette histoire...

... illustrée, comme il se doit, de dessins de nos deux éditrices.
On connaissait Catherine Chauvel comme relieur, il faudra apprendre à la connaître auteur.

Catherine Chauvel, La Stratégie du chocolat. 32 pages format 14 x 14 cm, imprimé en couleur. 12 €.

Charles Henrion, le nouveau Fornax - par cls le 25/03/2012 @ 13:47

Ma Philosophie
par Charles Henrion.


Ma philosophie, par Charles Henrion, la couverture.

Le dernier ouvrage publié par Fornax... Pour une fois ce n'est ni un auteur contemporain ni un auteur du XIXe siècle. Enfin presque pas de ce dernier siècle puis qu'il est mort en 1808. On ne sait pas quand il est né. On ne sait d'ailleurs pas grand chose de lui, sauf qu'il fut un auteur dramatique prolifique et à succès.
L'ouvrage dont cette philosophie est extraite parut vers 1790. Il est entré dans la bibliothèque fornacienne voici un certain nombre de lustres. Il en sortit pour feuilletage et relecture voici quelques semaines, et fit sourire l'éditeur de la même façon que lors de sa première lecture. C'est ainsi que fut décidée cette petite et partielle édition (qu'on se rassure : quoique partielle, cette édition constitue un tout cohérent).
Le contenu de cette philosophie henrionnienne est quelque peu libertin. Alors, on s'est amusé à l'illustrer de quelques dessins dans le goût du texte. Dessins obtenus typographiquement par la combinaison des éléments du caractère Super Veloz (qui permet, à l'aide des vignettes qui le composent, de fabriquer des caractères majuscules de formes variables), en en détournant ainsi l'usage original. Et l'on a proposé aussi, en frontispice, un portrait — plus ou moins imaginaire — de l'auteur, réalisé de la même manière. On le reproduit ci-dessous, ainsi que la forme typographique qui servit à en imprimer le noir.

Ma philosophie, par Charles Henrion, le frontispice.

Ma philosophie, par Charles Henrion, la composition du frontispice.

 
L’ouvrage a été imprimé en rose et noir sur de l'authentique vergé pur chiffon à la main datant de la fin du XIXe siècle ou au plus tard du tout début du XXe. Il a été composé en typo au plomb à l'aide de Garamond corps 12. Il a été tiré à 69 exemplaires seulement, tous numérotés : « exemplaire 69/69 » pour ne pas faire d'envieux ni de jaloux. La couverture rempliée est dans un vergé gris de même provenance que le vergé blanc de l'intérieur.
Son prix de vente est bien sûr — on l'aura deviné — de 69 euros.

Recherche




Le livre de la semaine

Maurice Fourré
Une Conquête
 
Article sur l'ouvrage.

28 pages, format 16 x 25 cm.
composé et imprimé en
typographie au plomb
Tirage à 450 exemplaires.
16 €

(cliquer sur l'image
pour en savoir plus)

 

Les livres de la semaine
Le Petit dernier...
Nicolas Cirier
Lettre
supplique au sujet du cran
 
Article sur l'ouvrage.

Inédit en librairie.
40 pages à l'italienne, format 15 x 10 cm.
Tirage (pour l'instant) à 50 exemplaires.
20 €

(cliquer sur l'image
pour en savoir plus)

Gratuit

Quelques pages de ce site à visiter pour se divertir ou se « cultiver » :

Cartes de vœux


Poésie alimentaire


La Page de sable


Couples singuliers


Les Hirondelles
de Bannes


Laucou à la radio



... pour ceux qui auraient la flemme de chercher.
Visites

 1130462 visiteurs

 15 visiteurs en ligne

^ Haut ^